Accueil > Blogue > Le mois de décembre le plus actif jamais enregistré!

Le mois de décembre le plus actif jamais enregistré!

13 jan. 2020

Le marché immobilier montréalais termine l’année de façon exceptionnelle avec le mois de décembre le plus actif jamais enregistré!


Statistiques de ventes résidentielles Centris – décembre 2019


L’Île-des-Sœurs, le 8 janvier 2020 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.


Ainsi, 3 533 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de décembre 2019, ce qui représente une augmentation de 26 % par rapport au même mois l’année dernière.


« L’année 2019 aura été une année remarquable pour le marché de Montréal. Avec une hausse de 26 % de l’activité en décembre, le marché est demeuré très actif, ce qui promet un début d’année 2020 dynamique », souligne Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. « Le véritable enjeu est la chute constante et généralisée à tous les secteurs de la métropole des inscriptions en vigueur, ce qui accentue une pression déjà importante sur les prix. »



Variation des ventes par secteurs


  • Les six principaux secteurs géographiques de la RMR de Montréal ont connu des hausses encore très fortes du nombre de transactions, soit la Rive-Nord (+34 %), la Rive-Sud (+31 %) Laval (+27 %), l’île de Montréal (+21 %), Vaudreuil-Soulanges (+20 %) et Saint-Jean-sur-Richelieu (+19 %).


Statistiques par catégories de propriétés


  • Le segment de la copropriété se positionne toujours en tête, alors que les ventes ont crû de 32 %. Les 1 301 ventes conclues en décembre à l’échelle de la région métropolitaine représentent d’ailleurs un nouveau record pour cette période de l’année. On remarque une nouvelle fois des hausses spectaculaires en banlieue, soit 51 % sur la Rive-Nord, 49 % à Laval et 40 % sur la Rive-Sud.

  • Les ventes d’unifamiliales ont pour leur part enregistré une augmentation de 22 % et représentent toujours la catégorie de propriété la plus populaire, avec 1 808 transactions conclues en décembre.

  • Le segment des plex de 2 à 5 logements a quant à lui vu ses ventes bondir de 28 %, avec 421 transactions conclues le mois dernier, un nombre de ventes qui ne s’était pas vu depuis 2006 pour un mois de décembre.

Au chapitre des prix


  • À l’échelle de la RMR de Montréal, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 355 000 $ en décembre, soit 9 % de plus qu’un an plus tôt, une augmentation comparable à celles enregistrées au cours des trois derniers mois.

  • Concernant la copropriété, le prix médian a atteint 285 000 $ en décembre dans la RMR, ce qui correspond à une hausse soutenue de 5 %.

  • Notons que le prix médian des plex a fait un bond de 11 % depuis un an, à 581 000 $.

Nombre de propriétés à vendre


L’offre de propriétés résidentielles à vendre s’est repliée pour un 51e mois consécutif. En décembre, le nombre d’inscriptions en vigueur dans le système Centris (14 440) était de 24 % inférieur à ce qu’il était un an plus tôt. Notons que la variation mensuelle à la baisse a été particulièrement marquée pour les copropriétés (-32 %) et les plex (-24 %).

Délais de vente


Les délais de vente reflètent toujours davantage des conditions de marché très favorables aux vendeurs, toutes catégories confondues. Il faut remonter à 2002 pour observer des délais de vente moyens aussi courts en cette période de l’année pour l’unifamiliale (61 jours, -15 jours par rapport à décembre 2018) et pour la copropriété (76 jours, -17 jours). Quant aux plex, le délai de vente est passé à 74 jours (-3 jours).


Retrouvez ici le contenu original
Partager

Matthieu Le Moëligou

Courtier immobilier

514 364-3315